Échafaudage roulant : les bonnes questions à se poser

Dénicher l’échafaudage roulant adapté à ses chantiers s’avère être un véritable casse-tête. Avec toutes les offres proposées sur le marché actuel, on ne sait plus vraiment laquelle choisir. Pour ne pas se tromper et économiser du temps dans ses recherches, il est essentiel de se poser les bonnes questions. Ainsi, avant de faire un achat, on dispose de tous les critères de sélection à prendre en considération.

Quel matériau choisir pour son activité ?

On a le choix entre deux matériaux en ce qui concerne l’échafaudage roulant. Pour se décider à l’achat, il convient de connaître leurs propriétés et quand les utiliser :

Acier galvanisé : il s’agit d’un matériau rigide qui résiste grandement au temps et aux chocs. Il est également recyclable. Il est à privilégier pour les travaux dans les chantiers mixtes. Il convient aussi bien à l’usage intérieur qu’extérieur. Il vaut mieux le préférer quand on doit manier des matériaux salissants et lourds.

Aluminium : en plus d’être léger, l’aluminium est facile à manier. Sa longévité est également remarquable et sa maniabilité est grande. On l’utilise surtout pour les chantiers techniques mais uniquement en intérieur. Il est pratique si l’on est contraint de déplacer son échafaudage.

Quelle est la hauteur de travail ?

Un autre critère à ne surtout pas négliger pour la sélection de son échafaudage roulant est la hauteur de travail. Pour cela, on se rapporte à la hauteur du plancher. Ensuite, on ajoute 2 m à la mesure obtenue. En estimant la hauteur maximale de travail, on peut être certain de toujours satisfaire ses besoins. Si l’on ne prend pas en compte ce détail important, on risque de payer encore plus cher. C’est-à-dire qu’on sera obligé de se procurer des pièces supplémentaires pour avoir la hauteur nécessaire. Or, l’acquisition de pièce détachée est toujours plus onéreuse.

Qu’en est-il de la longueur et de la largeur de l’échafaudage ?

Les longueurs des modèles d’échafaudage roulant disponibles sur le marché varient entre 1,50 et 3,50 m. Ainsi, il est conseillé d’opter pour un modèle à longueur inférieure à 2 m si on a l’habitude de travailler en intérieur. Cette longueur est aussi à adopter pour une installation rapide et pour éviter les problèmes de stockage et de transport. Un modèle d’une longueur supérieure à 2 m est nécessaire pour les chantiers longs en extérieur. Avec cette longueur, il est plus simple de travailler en équipe. Aussi, on est libre d’entreposer des matériaux sur les plateaux. Quant à la largeur de l’échafaudage, on doit la tenir en compte pour les chantiers d’intérieur.

L’éclairage d’un chantier : un atout visibilité et sécurité
Le matériel nécessaire pour faire du soudage