Le matériel nécessaire pour faire du soudage

On parle de soudage qu’on a deux éléments que l’on veut réunir, pour qu’ils forment une seule et unique pièce. Il faut noter que le travail de soudure concerne les métaux divers : acier, aluminium, laiton ou cuivre. Il en est de même pour la pièce d’apport, qui va faire office d’alliance entre les métaux à ressembler. Cette pièce peut être un métal de même nature que les deux sujets du soudage, comme il peut être d’origines différentes.

Catégories de matériel de soudage

La station mobile de soudage, connue usuellement sous la désignation de poste à souder, est le matériel de soudage de base. À l’opposition des machines industrielles de soudure, cet outil est obligatoirement portatif. Ce critère est essentiel, et commun pour toutes les catégories de poste à soudure, parce qu’il doit être facile à déplacer sur le chantier de soudage. Étant donné que les métaux sont des matériaux durs et résistants, la seule façon de les assembler les uns aux autres est de les faire fondre au niveau des points à coller. Cette fonte ne serait possible qu’à une température fortement élevée. Par ailleurs, il existe différentes manières d’obtenir la température nécessaire pour la soudure. Selon le degré à atteindre, on qualifie les postes de soudage en trois catégories : la catégorie électrique qui regroupe le matériel à souder à l’arc, le poste à souder MIG/MAG, et la station de soudure TIG. Il y a également la catégorie pour le soudage à la flamme, qui utilise, soit une lampe à souder, soit un chalumeau oxygène acétylène, soit un poste à souder au gaz. La dernière catégorie est celle de la soudure au fer chauffant. Cette méthode concerne le fer à souder et la station soudage.

Utilisation d’un poste de soudage

Selon le type du travail de soudage à effectuer, le poste à soudure devra être nécessairement équipé. De bouteilles de gaz pour le matériel de soudage à la flamme, et une alimentation électrique pour le poste à souder au fer et le soudage à l’arc. Il est à noter que l’on distingue deux usages pour le matériel de soudage. Le premier est la soudure ou le soudage qui consiste à réunir deux pièces métalliques de manière à obtenir une continuité entre les deux matières, pour qu’elles n’en forment qu’une. Le deuxième est le brasage, soudobrasure ou brasure pour lequel on utilise un métal d’apport pour faire usage d’alliance entre les matières en métal à rassembler.

Quel de matériel pour quel type de soudure

Le choix d’un poste à souder dépend primordialement de la température cherchée. Et la température nécessaire pour la fusion du métal dépend de la densité de celui-ci. Par exemple, l’étain fond à 232°C. Il est alors possible d’utiliser le soudage au fer avec ce type de matériau. Pour de l’acier inoxydable, par contre, il faut 1500°C pour que sa fonte soit possible. C’est le soudage à l’arc qui est alors adéquat.

Échafaudage roulant : les bonnes questions à se poser
Choisir une bétonnière en fonction du chantier et des travaux à faire