Conseils en ligne pour l’achat d’échafaudages

échafaudages

L’achat d’échafaudages ne peut pas être pris à la légère. Un bon travail d’étude de marché devra être effectué. De nombreuses petites entreprises font des économies de bouts de chandelle, ce qui réduit considérablement la qualité des produits de levage. Par conséquent, en tant qu’acheteur, n’échangez pas un petit prix contre un grand regret.

Quel type d’échafaudages choisir ?

La première question à vous poser est de savoir si vous allez monter votre échafaudage Layher d’occasion seul ou avec plusieurs personnes. En effet, certains systèmes nécessitent d’être accompagné dans la phase de montage, d’autres non.

Vous devez ensuite déterminer la largeur de votre échafaudage (1,35 m ou 0,75 m). Une seule plate-forme peut être placée sur un échafaudage étroit. Alors que sur un échafaudage d’1,35 m, vous pouvez placer 2 plates-formes, l’une à côté de l’autre.

Choisissez maintenant le type d’échafaudage qui convient le mieux à votre travail. Il en existe trois types : la tour mobile avec échelle, la tour mobile simple et la tour pliante. L’échelle est utile si vous devez souvent monter et descendre de l’échafaudage. Une tour mobile est facile à déplacer et la tour pliante, plus compacte, est facile et rapide à monter et à transporter.

Dimensions et matériaux

Maintenant que l’échafaudage commence à prendre forme, il est important de déterminer la hauteur des plates-formes. Les plus courantes mesurent 1,85 m, 2,45 m ou 3,05 m.

La hauteur de travail est également un choix important. À quel niveau allez-vous réaliser vos travaux ? Calculez la hauteur de travail de l’échafaudage en fonction de la hauteur de la plate-forme et ajoutez 2 mètres.

Le matériau de la plate-forme est également important. Il en existe en bois, en fibres de carbone, en acier ou en aluminium. Les plateformes en bois sont les plus économiques mais pèsent 30 % de plus que les autres.

Montage et ancrage

Choisissez enfin la méthode de montage souhaitée, le système avec fermetures de sécurité ou le traditionnel. La méthode traditionnelle utilise des sangles sur toute la tour mobile. C’est l’option la plus économique mais la moins recommandable. Le système avec fermetures de sécurité est plus rapide et plus sûr. Il comporte moins de pièces que les attelles traditionnelles et peut également être assemblé plus rapidement.

Il est évident que l’une des principales conditions est un ancrage solide avec des points fixes sur la façade du bâtiment ou sur sa structure. En ce sens, il existe deux principaux types d’amarrages d’échafaudage :

  • Amarrage par des prises élargies : cela consiste en une fixation sur la façade par l’utilisation de chevilles expansées en plastique ou bien en métal de haute résistance.
  • Amarrage par poinçonnage : cette technique consiste en la fixation au bâtiment dans des espaces tels que les fenêtres ou entre les dalles de plancher.

Comment rentabiliser l’utilisation de vos véhicules de chantiers ?
Trouver un spécialiste des barrières de protection pour les professionnels