Publié le : 16 août 20237 mins de lecture

Savez-vous que la plupart des logements construits avant 1974 ne respectent pas la réglementation thermique en vigueur ? Si vous habitez dans une maison ancienne, il se peut que vous ayez quelques travaux à faire… Oui, mais autant le faire correctement. Pour cela, vous vous intéressez aux matériaux écologiques. Quelles sont leurs principales caractéristiques et que valent-ils vraiment ? Voici un aperçu non exhaustif des matériaux durables, voire naturels, disponibles sur le marché.

1. La ouate de cellulose

Si vous aimez le principe du recyclage, vous apprécierez l’ouate de cellulose. Il s’agit d’un matériau qui se compose essentiellement de chutes de papier. Cela peut aussi bien concerner un excédent de journaux invendus que de la chute de papeterie. Pour obtenir cette matière, il suffit de broyer le papier jusqu’à obtenir de fines particules de cellulose. Vous pouvez trouver de la ouate de cellulose vendue en vrac ou sous forme de panneaux, prêts à être posés. Les Anglais ont d’ailleurs très souvent recours à ce matériau, notamment pour protéger les murs et la toiture. Vous souhaitez effectuer des travaux d’isolation de votre toiture ? Rendez-vous sur le site technitoit.com, tenu par une entreprise spécialisée dans la rénovation des habitations depuis plus de 20 ans. Ces experts sauront vous conseiller quant au choix que vous pouvez faire pour votre toit. La ouate de cellulose offre un rapport qualité-prix intéressant pour les personnes qui n’ont pas un budget conséquent mais qui recherchent une alternative écologique efficace. Elle absorbe sans grande difficulté l’humidité contenue dans l’air et ne retient pas la chaleur en été.

À consulter aussi : Commandez du bois de chauffage directement en ligne et recevez votre commande à domicile

2. Le liège

Le deuxième matériau durable à découvrir pour la rénovation énergétique de votre habitat est le liège. C’est un matériau végétal qui limite considérablement les déperditions de chaleur, mais qui peut aussi vous protéger du bruit. Le liège est donc idéal si vous considérez que les parois de vos murs sont trop fines par exemple. Lorsque vous le choisissez, assurez-vous que ce matériau est issu d’une exploitation de chênes-lièges contrôlée par l’Office National des Forêts. Il se récolte essentiellement dans le Var, si vous êtes attentif à la provenance française. En magasin, vous le trouverez sous forme de panneaux de liège expansé aggloméré (utilisé davantage pour l’isolation thermique des façades extérieures) ou sous forme de plaque de liège naturel (utilisé en intérieur, surtout pour l’acoustique). Le liège présente toutes les qualités nécessaires pour isoler durablement une habitation puisqu’il résiste à la moisissure, au feu, aux insectes, aux rongeurs, ne laisse pas passer la chaleur… Autre point positif : il ne se dégrade pas au fil des années et ne perd donc pas ses multiples propriétés !

À découvrir également : Polyuréthane : tout ce qu'il faut savoir pour bien l'utiliser

3. La laine de mouton

C’est un matériau qui ne conviendra pas aux vegans, mais la laine de mouton est aussi réputée pour sa capacité à protéger efficacement un logement des variations de températures extérieures. Il n’y a pas de perte de matière puisqu’une fois que le mouton est tondu, on récupère la laine pour en faire un matériau isolant pour les combles par exemple. Rien ne se perd, tout se transforme. Vous ne trouverez pas dans la nature un autre animal qui est doté de poils aussi “performants” que ceux du mouton. Ainsi, ce dernier ne subit pas les changements de températures, qu’il fasse chaud ou froid, grâce aux écailles qui recouvrent les fibres. Ce n’est pas pour rien si cette fibre animale naturelle est autant utilisée dans l’industrie du textile. Dans le cadre d’une maison agréable à vivre, la laine de mouton absorbe l’humidité et garde une maison au chaud en hiver. En magasin, ce matériau se vend sous la forme de plaques ou de rouleaux et nécessite peu d’épaisseur pour obtenir des résultats d’isolation thermique satisfaisants.

4. La laine de bois

Vous voulez ce qu’il y a de mieux pour la rénovation de votre maison, c’est pourquoi vous mettez un point d’honneur à dénicher un matériau dont l’impact environnemental est moindre. Sachez que la laine de bois répond à ce critère essentiel. Sa fabrication est simple : il s’agit de récupérer des copeaux de bois et de les agglomérer entre eux pour créer une matière compacte, qui se présente souvent sous forme de plaques. En vous fournissant en laine de bois, vous ne participez pas à l’extraction de nouvelles ressources puisque ces dernières proviennent des scieries. Si vous habitez dans le Sud, où les températures grimpent rapidement en été, vous pouvez envisager la laine de bois pour isoler votre logement. A contrario, veillez tout de même à ce que l’humidité dans votre région ne soit pas trop présente. La laine de bois protège des fortes chaleurs et empêche l’air ambiant intérieur de se réchauffer. Vous avez une toiture à refaire ? Ce matériau peut être un bon choix, cependant, il convient d’avoir du budget car il coûte plus cher que la moyenne.

5. La laine de chanvre

Le dernier matériau que vous pouvez envisager pour que votre habitation ne soit plus une passoire énergétique est la laine de chanvre. À l’instar du liège, il s’agit d’un matériau végétal. Le chanvre présente l’avantage d’être peu gourmand en eau lors de sa culture et est résistant, ce qui fait qu’il n’a pas besoin d’être traité en amont contre les ravageurs. Ce végétal revient en force en France depuis quelques années et les professionnels de la construction l’ont bien compris. Il est notamment réputé pour être un isolant thermique polyvalent, qui protège à la fois de la chaleur et du froid et à la fois des nuisances sonores. Outre une durée de vie inférieure à d’autres isolants naturels, la laine de chanvre demeure assez coûteuse. N’oubliez pas que vous pouvez demander à bénéficier d’aides aux travaux d’isolation pour les financer. Vérifiez simplement que celles-ci sont compatibles avec le matériau que vous avez choisi. La laine de chanvre est souvent utilisée pour protéger les murs intérieurs et l’isolation des combles perdus.