Publié le : 27 juillet 20235 mins de lecture

Vous êtes sur le point de démarrer un nouveau chantier ou travaillez dans un milieu qui nécessite le port d’équipements de protection ? La sécurité sur les sites de construction est une priorité absolue, et le choix de chaussures adaptées est indispensable. Mais est-ce que ces chaussures sont-elles réellement obligatoires sur un chantier ? Cet article fait le point.

L’importance de porter des chaussures de travail sécurisées sur un chantier

La sécurité sur le chantier est une condition essentielle pour les travailleurs. Les chaussures de sécurité jouent un rôle important dans la prévention des accidents et des blessures. En effet, un site de travaux est un environnement potentiellement dangereux, où les risques sont décuplés. Les chutes d’objets, les glissades, les chocs et les perforations sont autant de dangers auxquels s’exposent les travailleurs.

Les chaussures de protection ont été spécialement conçues pour protéger efficacement les pieds et réduire les risques d’accidents. Elles sont dotées de caractéristiques spécifiques telles que des embouts en acier, des semelles antidérapantes et résistantes.

En plus de leur rôle de protection, ces chaussures assurent également le confort et le bien-être des travailleurs sur le chantier. Elles offrent un bon maintien du pied, ce qui réduit la fatigue et les douleurs tout au long de la journée. N’hésitez pas à vous rendre sur des sites spécialisés tels que Modyf pour commander vos chaussures de travail !

À consulter aussi : Différence entre un harnais antichute premier prix et un haut de gamme

Port de chaussures de protection : ce que dit la loi

Porter des chaussures de travail spécifiques sur les chantiers est une exigence réglementaire. En France, la loi stipule que tout travailleur évoluant sur un chantier doit porter des chaussures certifiées. Cela concerne divers secteurs d’activité comme les entreprises de BTP, les travaux de manutentions, le nettoyage et l’entretien industriel.

La norme EN ISO 20345 est la référence européenne qui établit les exigences concernant les chaussures de sécurité. Cette norme définit les caractéristiques obligatoires de ces chaussures. Elle donne certaines indications, notamment en termes de résistance aux chocs, à l’abrasion, aux perforations, et bien d’autres. Les chaussures conformes à cette norme sont reconnaissables par le marquage « 1 », S1P », « S2 », ou « S3 ».

Il faut savoir que certains chantiers peuvent avoir des exigences spécifiques en fonction des risques auxquels les travailleurs sont exposés. Sur un chantier impliquant des travaux de soudure par exemple, des chaussures résistantes aux projections de métal en fusion (HRO) sont obligatoires.

À découvrir également : Comment choisir une protection auditive et comment protéger sa tête?

Comment bien choisir ses chaussures de chantier ?

Pour travailler en toute sécurité et dans le confort absolu, le choix des chaussures est une étape cruciale. Pour ce faire, il est important de considérer quelques paramètres :

  • Les risques

Avant de choisir des chaussures de chantier, identifiez les risques spécifiques sur votre lieu de travail. S’agit-il de risques de perforations par des clous ou des débris ? De risques de glissades sur des surfaces huileuses ou humides ?

  • L’ajustement

Les chaussures de protection doivent être confortables et vous permettre de les porter toute la journée sans vous faire mal. Assurez-vous que le modèle offre un support adapté à la voûte plantaire, un bon amorti et une excellente respirabilité. Veillez également à choisir des chaussures bien ajustées à vos pieds pour éviter les frottements et les ampoules.

  • Les matériaux

Optez pour des modèles fabriqués à partir de matériaux de bonne qualité. Les chaussures en cuir sont par exemple très résistantes et protègent efficacement vos pieds. Vérifiez également que les coutures sont solides et que les matériaux utilisés répondent aux normes de sécurité requises.

  • L’essayage

Il est vivement recommandé d’essayer les chaussures avant de les acheter. Ne vous contentez pas de les enfiler. Marchez et réalisez quelques flexions pour vérifier qu’elles sont confortables. N’hésitez pas à tester les chaussures pendant quelques minutes pour vous assurer qu’elles ne vous causent aucune gêne.