5 idées reçues sur la climatisation réversible

climatisation réversible

De plus en plus répandue en France, la climatisation réversible continue à susciter des interrogations. De nombreux clichés ont été associé à ce système dont l’efficacité a pourtant conquis beaucoup de propriétaires. Dans cet article, vous trouverez les 5 idées reçues sur le système de climatisation réversible et ce qu’il en est réellement.

1. La climatisation est utile uniquement en été/ Faux !

Composé de 2 unités, ce type d’appareil peut être utilisé aussi bien en été qu’en hiver. Le module sous forme de console et installé à l’intérieur de la maison est relié à un autre bloc qui prend place à l’extérieur. La liaison est réalisée par le biais d’un fluide frigorigène qui transporte la chaleur et le froid. L’unité extérieure rejette la chaleur captée dans le logement alors que la console intérieure diffuse simultanément de l’air frais dans l’habitat. Si ce dispositif est utile pendant la saison hivernale, c’est parce qu’il possède le même mode de fonctionnement que la pompe à chaleur air/air. Le schéma est inversé pour que les calories de l’air libre soient prélevées et réinjectée dans les pièces pour les chauffer. Si les températures sont très basses, le coefficient de performance de la climatisation sera réduit, ce qui déclenche une résistance électrique entrainant une augmentation de la consommation énergétique. Ainsi, le choix d’un appareil adapté à votre habitat hiver comme été gagnerait à être celui d’un climatiseur réversible.

2. La climatisation réversible coûte cher/ Faux !

Il n’y a pas un modèle unique de climatiseur réversible. Les fabricants proposent différentes variétés avec pour chacune une performance énergétique spécifique. Cependant, en dépit de votre choix et de vos besoins, il est important de voir la pompe à chaleur tout comme le dispositif de climatisation comme un investissement à part entière. Vous allez certes devoir y mettre le paquet au début, mais vous allez en bénéficier pendant plusieurs années. Plus encore, grâce à la double fonction de cet appareil, vous pouvez ne plus activer le chauffage en hiver surtout si vous réalisez des travaux d’isolation thermique pour éliminer les zones de perdition de la chaleur. Notez que le prix du climatiseur réversible dépend de la marque mais aussi de l’esthétique. Si vous baissez votre niveau d’exigence quant au visuel de l’appareil, celui-ci vous coutera nettement moins.

3. L’appareil pollue l’environnement/Faux !

Si votre climatiseur devient polluant, c’est parce qu’il est mal entretenu. Dans le cas contraire, il n’y aucun danger ni pour l’environnement ni pour la santé. Des particules minérales et organiques se dégagent de l’appareil lorsque les filtres sont obstrués et qu’ils ne parviennent pas à fonctionner de façon optimale. Ces émissions peuvent affecter votre santé en provoquant allergies et irritations cutanées. Pour un entretien parfait, faites appel à un professionnel. Une maintenance annuelle s’impose afin de vérifier le bon fonctionnement du système de climatisation. Les spécialistes disposent des outils nécessaires pour réaliser un diagnostic exhaustif et repérer les problèmes qui peuvent engendrer des pannes et polluer votre espace intérieur. La pompe à chaleur air/air intégrée dans le dispositif transforme les calories présentes dans l’atmosphère. Ces énergies sont renouvelables et non fossiles, ce qui signifie qu’elles ne sont écologiques et sans aucun impact nocif sur la planète.

4. La climatisation réversible a un impact sur la santé/Faux !

Si vous avez un climatiseur réversible chez vous, les risques pour votre santé ne sont présents que lorsque l’appareil est mal utilisé. Tout d’abord, il est à signaler que ce sont les écarts de températures qui nous font tomber malades et non l’air froid. Lorsque le corps subit des chocs thermiques, des maladies virales comme la grippe ont tendance à attaquer notre organisme fragilisé par ces différences de températures. Lorsque ce problème persiste, le sujet peut même développer des maladies graves infectieuses ou respiratoires. Ainsi, chauffage et climatisation sont susceptibles de nous faire attraper froid. Les professionnels recommandent alors que la différence de température entre l’intérieur du salon et l’extérieur n’excède pas 7°C. Rappelons qu’il faut maintenir un degré d’hygrométrie correct pour éviter le dessèchement des muqueuses respiratoires. Ce problème apparait quand le taux d’humidité est inférieur à 30%.

5. La climatisation est bruyante/Faux !

Nous avons tous vécu l’inconfort des bruits émis par un système de climatisation. Si c’est le cas pour vous, il se peut que cette idée reçue puise des fondements dans cette expérience malencontreuse. Sachez que le bruit est le signe d’un dysfonctionnement interne qui nécessite l’intervention d’un chauffagiste. De plus, les appareils anciens ont tendance à émettre des sons dérangeants. Avec les avancées technologiques, les fabricants accordent une importance accrue au confort des consommateurs de plus en plus exigeants dans le choix des appareils produisant de la chaleur ou de l’air froid.

Chauffagiste à Liège : trouvez le meilleur professionnel
Une toiture en bon état : pourquoi faire appel à une entreprise de toiture ?