Commerçants : 3 conseils pour rafraichir son magasin en été

Climatisation

Les effets dévastateurs du changement climatique perdurent bien que les différents États, les divers organismes, les défenseurs de l’écosystème et la population entière prennent les mesures nécessaires, chacun à leur niveau. Les trop fortes chaleurs, allant jusqu’à la canicule, sont l’une des conséquences de ces variations des conditions météorologiques. Les températures trop élevées affichées sur le thermomètre, notamment en été, requièrent des dispositions drastiques de la part des commerçants en attendant l’évolution de la situation. Rendre l’atmosphère viable dans les magasins est du devoir des managers afin de permettre à leurs équipes de travailler dans de bonnes conditions. Baisser la température dans ces milieux est incontournable pour que toutes les personnes qui côtoient l’enseigne, notamment les clients, puissent se sentir à l’aise et n’hésitent pas à revenir pour faire leurs emplettes. Découvrez les conseils avérés pour rendre l’air ambiant plus frais au sein des enseignes commerciales.

1. Amélioration de la ventilation au sein du magasin

Le confort du personnel du magasin et le bien-être des gens qui viennent dans l’enceinte du commerce font partie des points forts d’une enseigne, notamment en été. Les managers doivent veiller à ce que la ventilation du lieu soit bien optimisée. En plus de la réaction exothermique provenant de l’extérieur, les matériels électriques installés dans le magasin constituent également une source de chaleur. La considération de ces détails est impérative pour être en mesure de transformer l’air chaud au sein des magasins. Nombreuses sont les solutions pouvant être adoptées pour améliorer la qualité de l’atmosphère, comme le recours à la brumisation par exemple. Divers dispositifs comme les brumisateurs ventilateurs sont commercialisés par les spécialistes qui peuvent, par la même occasion, les mettre en place. Pour en savoir plus, ne pas hésiter à consulter les sites dédiés à ces produits.

Les commerçants doivent savoir que la mise en place d’un système de ventilation dans leur magasin est obligatoire et est régie par les règlements sanitaires. Ces professionnels doivent prendre connaissance de ces textes et appliquer les différents articles. Les enseignes ayant embauché du personnel doivent respecter le code du travail qui stipule à travers son article R4222-6 du décret n° 2008-244 du 7 mars 2008 qu’une ventilation mécanique doit fournir un débit d’air de 30 m3/h/occupant au minimum. De ce fait, le propriétaire du magasin a pour obligation d’instaurer un environnement sain pour que ses salariés puissent travailler dans les meilleures conditions.

2. Optimisation du système de climatisation

La mise en place d’un système de climatisation adapté à l’intérieur des magasins est primordiale pour rafraîchir l’atmosphère ambiante. Ces climatiseurs tournent à plein régime en été, surtout lors des épisodes de canicules. Les commerçants doivent savoir que la loi thermodynamique, un phénomène naturel, explique la normalité du déplacement de l’énergie thermique d’une zone chaude vers un point froid. Cette expérience observable justifie les conseils de base prodigués par les experts sur le fait de toujours fermer les portes, les fenêtres et les volets pendant les périodes de grandes chaleurs. Les magasins qui laissent ouvrir leurs portes à ces moments ne pourront jamais rafraîchir leur intérieur, même si les climatiseurs sont fortement sollicités. La chaleur de l’extérieur va envahir les espaces pour équilibrer la température.

De ce fait, en plus de garantir le bon fonctionnement des climatiseurs, le responsable du magasin doit veiller à ce que les portes soient fermées, même durant les heures d’ouverture. Une pancarte sur la porte indiquant que l’enseigne est ouverte au public est nécessaire. Certes, les gens sont beaucoup plus attirés par les commerces qui ouvrent grande leur porte, mais pour éviter la déperdition d’air frais, mieux vaut préserver l’ambiance intérieure. Les habitués et les clients qui viennent côtoyer l’enseigne vont certainement être ravis de se retrouver dans un espace agréable et sont bien motivés d’y faire leurs achats et d’y revenir.

3. L’association d’un rafraîchisseur et d’un extracteur d’air

Le commerçant n’étant pas en mesure de maîtriser la chaleur provenant du soleil, les meilleures options qui lui restent sont de veiller à prendre toutes les dispositions requises pour être en mesure de rafraîchir l’intérieur de leur magasin. L’autre solution qui s’offre à lui est l’installation d’un RAE (rafraîchisseur d’air adiabatique) couplée à un extracteur d’air. Ce type de rafraîchisseur est disponible dans des versions différentes de soufflage. Le commerçant n’étant pas forcément un connaisseur, le mieux est de louer le service d’un professionnel, ou du moins de demander des conseils auprès des vendeurs spécialisés. Généralement, les enseignes de renom qui commercialisent les RAE mettent en vente des produits respectant les législations et les normes.
Le couplage de ces appareils avec un extracteur d’air favorise leur efficacité. L’air chaud qui se cumule, notamment du côté du plafond, est éliminé.

Chauffagiste à Liège : trouvez le meilleur professionnel
Une toiture en bon état : pourquoi faire appel à une entreprise de toiture ?